Lost generation

Publié le 31 Mai 2013

Le champ lexical du record s'estompe petit à petit pour laisser place à un nouveau terme qui commence à se généraliser, celui de la génération perdue. La part des jeunes européens touchés par le chômage devient de plus en plus inquiétante. François Hollande et la chancelière allemande se manifestent et interviennent publiquement, des plans ont été proposés pour inverser la courbe du chômage en fin d'année certes, mais le dernier communiqué d'Eurostat ne constate pas encore de changements, bien au contraire, les statistiques sont apparemment toujours en quête de records. Quand les chiffres se rebellent avais-je dit ...  Pour le mois d'avril, le taux de chômage de l'eurozone a pris 0.1 point par rapport au mois de mars s'établissant à 12.2 % tandis qu'il demeurait stable à l'échelle européenne soit 11 %. Les arbres monteraient-ils vraiment jusqu'au ciel ? Bref, le nombre de personne sans emploi  s'établissait à 26,588 millions dont 19,375 millions au sein même de la zone-euro. 

 

              Europe du Nord                                                          Europe du Sud

 

Autriche          :  4.9 %   - contre 4.7 %                    Grèce     :  27 % (fevr.) - contre 27.2 %

Allemagne      :   5.4 %   - stable                              Espagne :  26.8 %        - contre 26.7 %

Luxembourg   :   5.6 %   - contre 5.7 %                .   Portugal :  17.8 %        - contre 17.5 % 

 

France : 11 % - stable. 

 

Si l'on affine les statistiques sur le chômage des jeunes, il est logique d'évoquer la lost generation. L'Union européenne comptait en avril 23.5 % des jeunes au chômage et 24.4 % dans la zone-euro l'étaient. La dichotomie ZE nord / ZE sud est toujours aussi fortement marquée et peut-être considérée aujourd'hui comme alarmante.

 

Allemagne      : 7.5 %    - contre 7.6 %                 Grèce       :  62.5 % (fevr.) - contre 59.1 %

Autriche         :  8 %      - contre 7.6 %                  Espagne   :  56.4 %          - contre 55.9 % 

Pays-Bas       :  10.6 % - contre 10.5 %                Portugal    :  42.5 %          - contre 38.3 %

                                                                             Italie          :  40.5 %          - contre 38.4 % 

 

Bien que le problème du chômage des jeunes soit au centre des préoccupations, il faut croire qu'il va falloir un grand miracle macroéconomique pour voir ces chiffres se rétablir ces prochains mois. Heureusement, un plan européen contre le chômage devrait se concrétiser lors du prochain sommet des 28 et 29 juin. Jacques Attali - économiste et écrivain français - emparé de pessimisme a déclaré « Si j’avais vingt ans aujourd’hui, j’hésiterais entre l’exil, la politique et la révolution » ce qui montre bien l'inquiétude face à l'ampleur du phénomène. A l'heure actuelle, il est bien question ici d'une génération perdue, celle des jeunes majoritairement issus des états méridionaux qu'il va falloir remettre sur le "chemin de l'espérance"  - RIP S.H - 

 

Lire le communiqué d'Eurostat 

Rédigé par Eco-euro

Commenter cet article

best seo company 21/01/2014 10:27

Thanks for sharing.It is very unfortunate. Unless someone does something it is going to come against the very people governing us. I really appreciate it that you shared with us such a informative post..