Perte du AAA français, et ?

Publié le 13 Janvier 2012

6b63bc06-3e39-11e1-a041-e3aa407a1278.jpg

 

C'était prévisible, la France devait perdre son triple A et l'a finalement perdu. Malgré les mesures prisent par la France pour rassurer les marchés, l'agence de notation Standard & Poor's a dégradé la note de la France en lui retirant son triple A (celui de l'Autriche également). Quelles ont été les conséquences de cette dégradation sur les marchés financiers? Aucune. Était-ce prévisible au point où les taux auxquels la France à émit ses obligation étaient historiquement bas ? ( aux alentour de 3.6 %) Sa capacité d'emprunt n'a donc pas été modifiée. Qu'en est-il des retombées à l'échelle du pays?

 

Bien qu'il y ait pas eu de conséquences sur les taux d'intérêts, l'économie de la France doit assumer :

  • Ses 4 millions de chômeurs.
  • Sa désinstrualisation progressive.
  • Son gros déficit extérieur.

Le bilan est assez alarmant. S&P justifie cette perte par la mauvaise gestion de la crise (après tout les marchés ne veulent pas l'austérité, mais seulement des moyens crédibles pour rembourser la dette). Les politiques austéritaires généralisées ne sont pas toujours une bonne solution même si à court terme cela paraît très tentant. On voit bien que plus on appui sur le bouton austérité, plus on appui parallèlement sur le bouton récession ... ( la zone euro, d'après les prévision est en légère récession pour 2012 (-0.5)).

Rédigé par OUALID Zohra

Commenter cet article