Le changement c'est pour bientôt ?

Publié le 24 Juin 2012

Nous attendons tous avec impatience le sommet crucial de Bruxelles pour trouver des solutions à la grave crise que traverse l'euro. Mais finalement, après avoir lu et entendu ce qui a été dis à l'issu du G20, du mini sommet à Rome ou encore au Luxembourg qu'est ce que l'on peut espérer de nouveau jeudi et vendredi prochain ? Les sujets les plus chauds ont été abordés sans retenu. Quelques prises de position ont été soulignées telles que :

 

  • La Grèce qui s'apprête à demander à la Troïka des créanciers deux ans de plus pour appliquer son plan d'austérité. Ceci sera faisable d'après vous ?
  • Une TTF (pas de comparaison avec Tobin pitié!) qui pourrait générer jusqu'à 57 milliards d'euros ne se fera même pas à l'échelle européenne.
  • Les eurobonds qui deviendront des projectbonds ou des eurobills dans quelques années restent un sujet flou.
  • Une contribution représentant 1% du PIB européen qui pourrait être insuffisante.
  • Une solidarité plus poussée mais avec " des finances solides " d'après Angela Merkel.
  • Doter le FESF (Fonds Européen de Stabilité Financière) puis le MES (si l'opposition allemande le ratifie !) d'une licence bancaire (afin qu'il puisse se financer auprès de la BCE et ensuite pouvoir acheter de la dette pour permettre de soulager les plus fragiles) devrait être rejetée par l'Allemagne (as always)

 

15540-470x280-sommet-mini-rome-monti-rajoy-merkel-hollande-Avec des objectifs contournés ou remis à plus tard j'ai envie de dire : A quoi doit-on s'attendre ? En tout cas Mario Monti (chef du gouvernement italien) a prévenu tout son entourage en déclarant que si l'on ne parvient pas à trouver des accords précis, fructueux et dans un calendrier proche et favorable à long terme "Il y aurait des attaques spéculatives de plus en plus fortes sur certains pays, et un harcèlement des pays les plus faibles" (comme si ça n'avait pas déjà commencé, notre système bancaire commence à sentir le roussi. Je vous invite à lire ce qu'à fait Moody's ce vendredi). Bref, ce que je comprends par là c'est que si rien de concret n'est trouvé, comme toujours et Mario Draghi avait bien raison de le souligner, l'effet domino deviendra un effet papillon ce qui marquera la fin de ce système qui est (et a toujours été) de toute manière infructueux.

 

La question que je me pose est la suivante : Qu'espère donc Monti ? Tout le monde sait que le mot croissance fait rêver  mais comment y parvenir ? Pas par trente six chemins. Réussirons nous à faire converger l'ensemble de la zone euro jeudi prochain ? De plus,  François Hollande me paraît absent ces derniers temps, contrairement à la grande détermination dont il a fait preuve lors de sa campagne électorale concernant la mutualisation de la dette, eh oui le retour à la dure réalité est difficile je le conçois. Petite réussite néanmoins pour le président français qui a réussi à enfin imprégner dans l'esprit germanique qu'il faut de la CROISSANCE et pas que de l'AUSTERITE pour s'en sortir !

 

Toutefois un sujet qui pourrait être important lors ce sommet de Bruxelles serait celui de la licence bancaire au FESF, il faut à tout prix trouver un moyen d'alléger les taux d'intérêts auxquels les États fragiles empruntent, ceci permettrait peut être de limiter les demandes d'aide à notre (fausse) amie Troïka qui est elle même chargée par définition "d'apporter une solution aux crises des dettes souveraines en Europe". Ok, mais à quelles conditions ? Enfin, avec la grosse cagnotte de Christine LAGARDE lors du G20 peut être pourrions nous espérer un progrès quelconque mais je ne m'étalerai pas davantage là dessus car Stiglitz l'a déjà assez fait pour moi et je lui en remercie beaucoup.

 

Les eurobills seront une fois de plus sur la table après le refus par la chancelière des eurobonds (enfin, contre toute mutualisation me diriez vous). Les eurobills gardent le même fonctionnement que les eurodettes mais à court terme (environ 52 semaines). Ce sont plus exactement des obligations d'une durée de vie inférieure à un an qui engagerait donc les États à court terme. Mais quelle stupidité ! Pourquoi refuser les eurobonds dans ce cas ? A court terme signifie moins de responsabilité à long terme mais quelles perspectives d'avenir dans tout ça ? C'est un peu comme si l'on donnait des os à des chiens le temps que l'on règle des affaires plus importante et ne pas être dérangés entre deux ! Ceci paraît exagéré certes, mais ce projet ne sera que le déclenchement d'une bombe à retardement, je m'explique. Ces eurobills (ou short-termeurobombs) permettraient aux États fragiles de parvenir à se financer à court terme (à COURT TERME!) et alléger les taux d'intérêts. Pensez vous vraiment qu'à court terme ces États seront en capacité de refinancer leur dette astronomique ? De toutes manière le but d'un État n'est-il pas au préalable de pouvoir se financer à LONG terme pour éviter d'être agacé par les marchés à court terme ? Donc mes chers amis espagnols, italiens, grecs ou encore français ne vous laisser pas aveugler par du trop tentant trop flou trop tard trop nocif...

 

Vous sentez bien que si l'on prend pas le temps de peser les avantages et les répercussions de CHAQUES mesures, notre zone sera évidemment sur la voie de la détonation. Avant Bruxelles, des évènements sont à suivre tels que le gouvernement espagnol qui devrait officiellement appeler à l'aide d'ici lundi en évaluant son besoin à 62 milliards d'euros ou encore la Troïka qui atterrira à Athènes pour actualiser son programme de réforme et de rigueur ( Samaras les a prévenu, il a une bataille à mener !). Mercredi, Angela Merkel rendra visite à François Hollande dans le but de préparer la réunion qui se déroulera du lendemain à Bruxelles. Un sommet qui sera donc déterminant pour l'avenir de l'euro, l'Europe et le monde. Donc même si les marchés n'attendent rien de ce sommet, je pense que d'autres attendent des réponses aux nombreuses incertitudes et espèrent également que l'Allemagne ne prendra pas la grosse tête sous prétexte qu'elle ait réussi à faire sortir la Grèce de l'euro ;)

Rédigé par OUALID Zohra

Commenter cet article

grolouloup 25/06/2012 16:37

Salut, bien ton analyse....et bienvenue dans ma communauté (Politikementkorrect)

eco-euro 25/06/2012 17:55



Bonjour, merci beaucoup ! :)