Chômage... ou la dichotomie Nord/Sud croissante.

Publié le 10 Janvier 2013

Le marché du travail de la zone-euro continue à briller sous la lumière des projecteurs avec un taux de chômage record pour le mois de novembre 2012, un taux historiquement haut depuis les débuts de la monnaie unique. En effet, le chômage a augmenté de 2.3 points entre 1999 et 2012 - passant de 9.5 à 11.8 % - avec des prévisions qui demeurent pessimistes pour l'année 2013 d'après le commissaire à l'emploi et aux affaires sociales. Le taux de chômeurs au sein de la région européenne reste stable tandis que celui de l'euro-zone augmente lentement mais sûrement avec + 0.1 % entre octobre et novembre 2012 portant ce taux à 11.8 % - contre 11.7 % -. Beaucoup de réjouissance quant-à l'amélioration éphémère du marché du travail italien " grâce " aux réformes structurelles, mais nous avons finalement un taux de chômage stable en Italie et une opposition croissante entre les chiffres du Nord et du Sud, d'où le terme de dichotomie ou encore d'inadaptation d'une politique homogène à un ensemble hétérogène - je ne le dirais jamais assez - Des pays ont vu leur nombre de chômeurs fortement augmenter et d'autres ... stabiliser voire diminuer. L'Union européenne comptait en novembre 2012 un total de 26 061 personnes sans activité dont 18 820 dans la zone-euro. Quelques chiffres :

 

 

            L'Europe du Nord                                                    L'Europe du Sud

   

Autriche :        4.5 %    -contre 4.3 % en oct -            Espagne : 26.6 %   - contre 26.2 % -

Luxembourg :  5.1 %    - stable -                        Grèce :     26.0 %   - sep, contre 25.4 en aou. - 

Pays Bas :       5.6 %    - contre 5.5 % -                    Portugal :  16.3 %   - stable -

Allemagne :     5.4 %    - stable -                              L'Irlande :  14.6 %   - contre 14.7 % -

 

Le taux de chômage - harmonisé - de notre hexagone était de  10.5 % soit une augmentation de 0.1 points en l'espace d'un mois. Un marché très fragilisé qui ne voit pas encore d'amélioration si ce n'est que les nombreuses négociations en cours qui devrait bientôt s'estomper par des préoccupations internationales plus imposantes. Ces accords entre les syndicats doivent absolument être convaincants pour espérer une amélioration de l'état du marché du travail français, que l'on peut considérer comme étant en berne. Un début d'année qui va nécessiter un plein d'énergie pour nos dirigeants pour faire face aux problèmes sur la scène nationale, européenne et ... africaine - vous me diriez " mais pas que " - En parlant d'Europe,  lors de sa conférence de presse mensuelle du 10 janvier 2013, Mario Draghi a déclaré qu'une reprise de l'économie européenne " graduelle " courant 2013 n'était pas à  exclure et semble donc rester bien optimiste... contrairement à son entourage. En somme, le statu quo " à l'unanimité " pour janvier avec un taux directeur à 0.75 % et pas d'opération type LTRO à venir. Le nouveau billet de cinq euros a par ailleurs été dévoilé au grand jour dans l'espoir d'enrayer les falsifications. Comme la Banque Centrale Européenne pense voir la vie en rose en 2013, les marchés ont tout naturellement vu la leur en vert en fin de conférence - séance ? -. 

 

cac40.jpg

- source CAC 40 du 10 et 11/01/13 : abcbourse.com

 

Retrouvez le communiqué d'Eurostat ici.

Le commissaire à l’Emploi et aux Affaires sociales

Source : http://www.euractiv.fr/economie-et-finance/le-chomage-continue-daugmenter-dans-la-zone-euro-17691.html
Copyright © EurActiv.fr
Le commissaire à l’Emploi et aux Affaires sociales

Source : http://www.euractiv.fr/economie-et-finance/le-chomage-continue-daugmenter-dans-la-zone-euro-17691.html
Copyright © EurActiv.fr

Rédigé par Eco-euro

Commenter cet article