Stagnation sur fond de marasme

Publié le 1 Octobre 2012

Un taux de chômage qui - au mois de juillet - a été revu plus tardivement à la hausse avec 11.4 % ne cache pas pour autant qu'il y aurait eu ce mois-ci une réelle stagnation. Le chômage dans la zone euro s'envole encore et toujours de plus belle sur un fond épsilonique d'espoir. Bien évidemment toutes les bonnes intentions - minoritaires - du monde sont, pour le moment, semi-enterrées laissant les populations exaspérées envahir les grandes places publiques pour contester des mesures d'austérités drastiques voire suicidaires. Côté gouverneurs de ces États méridionaux, la pression politique prend - à première vue le dessus - sur la pression financière ; en d'autres termes les pressions politiques des pays à l'aise avec notre monnaie unique se multiplient de façon exponentielle - l'hyperbole est incontestablement justifiée -. La course contre-la-montre - et contre la fin de l'année mine de rien - au détriment des chiffres de la conjoncture qui défilent sans arrêts prennent le dessus ...

 

Concrètement, un de ces chiffres macro-économique examiné à la loupe confirme les inquiétudes croissantes au sein de la zone euro relevant ainsi une hétérogénéité imposante ; le chômage. Stable comparé à la prévision revue à la hausse du mois de juillet, le taux de chômage dans la zone euro s'établissait à 11.4 % en août - stable en pourcentage certes, mais ce chiffre dissimule toutefois une hausse de 34 000 chômeurs. À l'échelle européenne, le taux reste également stable après une revalorisation en juillet 2012 avec 10.5 % - + 49 000 personnes -.

 

 

            L'Europe du Nord                                                              L'Europe du Sud

 

Autriche :         4.5 %    -stable comparé à juillet -                Espagne :   25.1 %     - stable -

Luxembourg : 5.2 %    - contre 5.5 % -         Grèce :  24.4 %  - juillet, contre 23.1 % en juin - 

Pays Bas :       5.3 %    - stable -                              Lettonie :     15.9 %     - stable 2T12 -

Allemagne :     5.5 %    - stable -                               Portugal :    15.9 %     - contre 15.7 % -

 

 

Les prévisions macro-économiques très moroses laissent malheureusement croire que la courbe du chômage continuera sa flambée jusqu'ici très alarmante. De plus, l'engagement pris par le gouvernement de notre hexagone concernant les 3 % du déficit en 2013 nous laissent très dubitatifs quant aux effets plus ou moins asphyxiantes sur notre économie déjà assez vulnérable. A l'échelle de la zone euro, les désaccords idéologiques, politiques, financières et économiques prennent une place importante au détriment d'un désaccord homogène qui est celui d'un enchaînement de politiques contre-productives et anti-utilitaire.  Soulignons que le problème qui est actuellement en train d'être traité est le remboursement d'une dette qui résulte d'années d'illusions et d'euphories et non celui d'états connaissant un taux chômage important et une économie en berne ... 

 

Lire le communiqué d'Eurostat

Rédigé par Eco-euro

Commenter cet article